Will Hunting

Si je te fais parler de l’Amour, tu vas probablement me dire un sonnet.
Mais tu n’as pas connu de femmes devant qui tu t’es senti vulnérable. Une femme qui t’aies étalé d’un simple regard. Comme si Dieu avait envoyé un ange sur Terre pour toi, pour t’arracher une profondeur d’enfer. Mais tu ne sais pas ce que c’est que d’être son ange à elle ! Et de savoir que l’amour que tu as pour elle est éternel et survivra à tout. Même au cancer…. Et aux nuits passées assis dans une chambre d’hôpital pendant des mois, en lui tenant la main, parce que les médecins ont lu dans tes yeux que tu n’as pas l’intention de te plier aux heures de visite. Tu ignores ce que c’est que de perdre quelqu’un ; parce que l’on ne connaît ça que quand on sait aimer plus que l’on ne s’aime soi-même. Je doute que tu aies jamais osé aimer à ce point.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s